2- Réseaux EPN


Dispositifs et lieux d’accès public à l’Internet et au multimédia : fiches actions et études de cas


Différentes actions menées par des acteurs de terrain, sur tout le territoire national, ont été identifiées.

Le projet est de recenser de façon assez complète (passée et actuelle), des actions de sensibilisation aux outils informatiques et multimédia engagées en direction des publics. Ce vaste travail monographique est progressivement mis en ligne.

Il s’agit à la fois de présenter des expériences dans leur
diversité, leurs approches, leurs objectifs, leurs méthodes et ainsi de qualifier le rôle majeur de la sensibilisation des publics aux Technologies de l’Information et de la Communication.

Si vous désirez rendre compte de votre expérience, retournez nous vos contributions. Elles seront intégrées au fur et à mesure sur cet espace Web. Prenez appui sur les grille mis à votre disposition ci-dessous.

8 animateurs lotois co-construisent des modules d’auto-formation autour du web 2.0

8 animateurs ont travaillé pendant 1 an avec Frederic Soussin et Sylvie Roth pour développer une offre originale d’auto-formation. Ils ont co construit des scénarios pour mobiliser de nouveaux publics dans leurs EPM autour des outils du web 2.0. Partagez leur expérience et diffusez largement ces outils !

Le Conseil général du Lot soutient depuis de nombreuses années la professionnalisation des animateurs multimédia. Fort d’un réseau de 110 espaces animés par plus de 150 bénévoles et professionnels, le Conseil général travaille en partenariat depuis 2006 avec ARDESI et le CNFPT pour développer une offre adaptée de formation http://epm.lot.fr/spip.php?rubrique82.

En complémentarité de ces parcours dédiés, en présentiel , le Conseil général soucieux de mieux répondre aux contraintes des animateurs (manque de disponibilité, éloignement...) et souhaitant les aider à apporter un service adapté à l’évolution du web , plus interactif, plus participatif, a soutenu en 2009 une action originale de formation.

Ainsi, 8 animateurs volontaires ont co-construit avec les consultants Frédéric Soussin et Sylvie Roth des scénarios d’usage destinés aux publics qu’ils souhaitent mobiliser en priorité dans leurs EPM. Centrés sur des publics cibles (artisans d’art, scolaires, associations, porteurs d’activités, élus, touristes...) ces scénarios très pratiques visent à élargir les publics accueillis et à apporter un soutien aux animateurs qui souhaiteraient monter des projets sur leur territoire.

Cette action a permis aux animateurs de monter en compétences sur les outils qui ont servi de support aux échanges à distance avec les consultants (Google doc, Mindmeister, Skype...) mais aussi sur toutes les nouvelles briques du Web2 participatif (Affinitiz, Jimdo, Picasa...).

Ces 10 modules s’inscrivent en complémentarité de DUO 2.0 http://adnduo.jimdo.com/.. L’ensemble est en accès libre et gratuit. Le scénario est présenté avec les outils préconisés et assorti de conseils de la part des animateurs qui souhaitent partager leur retour d’expérience.

Proposés sous forme de widgets embarquables, les modules peuvent être intégrés sur différents sites.
Le programme a été entièrement pris en charge par le Conseil général du Lot.
Partez à la découverte de ces parcours co-construits par des animateurs sur adnduolot.jimdo.com et diffusez les !

Posté le 9 février 2011 par Anne-Claire DUBREUIL
Consulter cet article seul

Article sur le Ticket déclic ©

Le Ticket déclic © est un dispositif de validation de compétences numériques proposé dans les Espaces publics Multimédia (EPM) du Lot. Il se présente sous la forme d’un droit d’entrée dans la culture numérique, gratuit pour des publics ciblés, mais financé pour les EPM à hauteur de 150 € par personne accompagnée. Ce ticket vaut pour 20 h de découverte des usages numériques qui seront réalisées dans un des 16 EPM du Lot. Les publics sont, pour l’instant, des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou du Fond d’Aide aux Jeunes (FAJ). Un test est en cours pour identifier de nouveaux publics (salariés et personnes handicapées).

Le contexte du Ticket déclic © : Le réseau départemental des EPM du Lot

Le Ticket déclic intervient après plusieurs projets lancés par le Conseil Général du Lot entre 2001 et 2005 dans le cadre du programme européen EQUAL.

Une quarantaine d’actions ont été effectuées, sur la base d’un premier diagnostic de territoire [1]. Parmi ces actions, le chéquier Sésame Multimédia, avait pour objectif de promouvoir et de faciliter l’accès au multimédia et à l’Internet et avait déjà permis d’inciter à la fréquentation des Espaces Publics Numériques (EPN).

Des actions de formations ont touché :
-  Les animateurs d’EPM qui ont été formés à l’accueil et à l’accompagnement des publics en difficulté.
-  Les travailleurs sociaux et les acteurs de l’insertion qui ont été formés aux TIC.
-  Des professionnels des structures accueillant des personnes handicapées.

De ces actions ont résulté la création d’une vingtaine d’EPM, travaillant en réseau autour d’une coordination départementale et presque trois fois plus d’animateurs pour couvrir les zones blanches identifiées au début du projet EQUAL.
Ce projet a permis aussi des actions locales, ayant pour but de faciliter la construction des parcours des personnes illettrées, des demandeurs d’emploi, faciliter l’insertion des jeunes, et créer du lien social.

A l’issu de ce projet, le réseau des EPM lotois a entamé une démarche qualité pour être labellisé France Qualité Publique (F.Q.P.).

Comment fonctionne le Ticket déclic © ?

Pour l’instant, les publics bénéficiaires sont ceux bénéficiant du RSA ou du FAJ.

La gestion financière et administrative est réalisée par l’Association pour la Formation dans le Massif Central (AFORMAC) qui est un organisme de formation.

BMP - 1.4 Mo
Circuit du Ticket Déclic

Pour obtenir un Ticket déclic, nominatif et non cessible, le bénéficiaire en fait la demande à l’EPN qui le lui délivre gratuitement, après avoir obtenu l’accord de l’AFORMAC. Il dispose alors, d’un délai d’un an pour l’utiliser.
Lors de la prise en charge dans l’EPM de son choix, l’animateur de celui-ci lui fait alors passer un test de positionnement et ensemble ils choisissent 10 modules de 2h parmi les 20 proposés. Le bénéficiaire du Ticket déclic dispose alors de 20 heures d’initiation aux outils numériques et à leurs usages.
Les Tickets utilisés sont envoyés à l’AFORMAC qui en retour paye l’EPM.

Que contiennent les modules du Ticket déclic © ?

Les 20 modules du Ticket déclic sont organisés en 5 blocs :
-  Découverte composé de 10 modules
-  Emploi-formation composé de 2 modules
-  Administration en ligne composé de 2 modules
-  Création d’activité composée de 3 modules
-  Education-Culture composé de 3 modules

Le détail des modules est disponible sur le portail des EPM lotois.
Les notions abordées dans le parcours du Ticket déclic permettent de valider jusqu’à 50% du référentiel du B2i Adultes, et à l’issue des 20 heures de modules il est possible de demander à préparer la certification du Ministère de l’Education Nationale.

Les partenaires de la mise en place du Ticket déclic ©

Il a été décidé que l’AFORMAC se charge de l’animation territoriale, de l’ingénierie de formation, de la gestion administrative et financière.
L’organisme de formation se rémunère 50€ sur chaque Ticket déclic, les 150 € restant bénéficient à l’EPM. 
Une convention passée entre la collectivité porteuse de l’EPM et AFORMAC précise les engagements de chacun. La collectivité s’engage à verser le montant reçu pour les Tickets déclic à l’EPM et à ce que l’animateur passe le Certificat Informatique et Internet (C2I).
Le financeur est pour l’instant le CG 46 avec l’objectif d’élargir les financeurs afin que le Ticket déclic puisse être opérationnel pour un public le plus diversifié possible.

Les animateurs d’EPM ont travaillé en collaboration pour créer une base de données d’exercices et de contenus spécifiques au Ticket déclic. Cette base de données est accessible à tous les animateurs par un onglet dans leur extranet fourni par le Conseil Général du Lot.

Chaque EPM a choisi la modalité de mise en place du Ticket déclic, certains ont fait des ateliers intensifs regroupés sur plusieurs journées complètes ou en créant des ateliers spécifiques ou encore en individuel si le nombre de personnes est insuffisant pour créer un groupe.

Articulation avec le B2I Adultes :

L’ensemble des animateurs ont validé le C2I avec l’Université de Limoges offrant ainsi une garantie supplémentaire de professionnalisme vis-à-vis des partenaires potentiels.
Un e-portfolio permettant de capitaliser les preuves des personnes est en cours de construction. Cette plate forme partagée est l’outil qui permettra à l’Université de Limoges de valider à distance le B2I Adultes.
Au préalable, les EPM feront l’objet d’un agrément spécifique, assorti d’une formation de 2 jours tel que prévu par la circulaire ministérielle.

Les points forts du Ticket déclic © :

La multiplicité des financements réunis autour d’un support unique de communication et de gestion . Dans l’idéal les financeurs seraient les prescripteurs tels que des partenaires sociaux. Cette multiplicité de financements permettrait au Ticket déclic d’ouvrir vers de nouveaux publics.

Le contenu des modules du Ticket déclic adossé au référentiel du B2i Adultes. Le parcours de découverte financé par le Ticket déclic constitue un premier palier permettant de valider jusqu’à 50% du B2i Adultes. Il ouvre une porte vers une certification de compétences numériques.

L’individualisation des parcours . Chaque bénéficiaire choisit, selon ses besoins, les modules qu’il va suivre.

Posté le 31 janvier 2011 par Véronique MOCHE
Consulter cet article seul

Le ticket déclic : c’est parti dans le département du Lot

Le Conseil général du Lot est engagé de longue date dans l’accès pour tous aux TIC. Fort d’une reconnaissance nationale par France Qualité publique celui-ci a conduit une large démarche participative autour de « comment trouver une réponse collective à la pérennisation des espaces publics multimédia ? ». De cette question qui pose l’avenir de ces lieux est née une étude-action réalisée par Philippe Cazeneuve qui a débouché sur le ticket déclic® .

Les objectifs de cette étude étaient de formaliser un dispositif financier qui garantisse :

1. Une part d’autofinancement à l’EPM sous forme de prestations marchandes mais dans le respect de la mission de ces lieux (lutter contre la fracture numérique et assurer une mission de service au public)
2. L’amélioration de l’utilisation des EPM par un élargissement des publics.

Entre temps le Ministère de l’Education nationale a lancé l’expérimentation sur le B2I adulte (certification de compétences sur Internet).

Objectifs :

Le ticket déclic a plusieurs objectifs complémentaires :

élargir le public accueilli dans les EPM : le ticket déclic n’est accessible aujourd’hui qu’à des publics en difficulté (bénéficiaires du RSA, jeunes suivis par la Mission Locale), mais des partenariats sont en cours de construction avec la CAF, la CRAM, des consulaires, l’AGEFOS PME …pour ouvrir plus largement ce dispositif à d’autres publics.

Initier sur des usages de base : la personne choisit 10 modules de 2h parmi 20 disponibles (accompagner son enfant dans sa scolarité, comparer et acheter sur Internet, optimiser sa recherche d’emploi, communiquer avec ses proches, découvrir la photo numérique, préparer un voyage effectuer des démarches administratives, Créer son site...) et les réalise au plus près de chez elle, dans un atelier collectif d’un des 20 EPM partenaire. A l’issue,de son parcours elle reçoit une attestation qui valide ces compétences. Si elle le souhaite elle peut capitaliser ses preuves dans e-portfolio qui lui permettra de valider le B2I adulte, certification de compétences en informatique reconnu au niveau national. Son parcours de 20h est entièrement pris en charge.

Contribuer au modèle économique : l’EPM reçoit 150€ pour chaque parcours individuel .

Monter en compétence des animateurs multimédia : les animateurs ont tous validé le C2I avec le soutien de l’Université de Limoges. Les contenus des modules ont été construits en collaboratif à l’aide des outils web 2.0 disponibles sur l’extranet des EPM du Lot.

La mise en œuvre :

Le ticket déclic en est à sa phase de démarrage. L’AFORMAC (organisme de formation) a été mandaté par le Conseil général pour accompagner le dispositif (soutien à la communication, ingénierie pédagogique, animation territoriale et gestion administrative et financière), à ce titre il prélève 50€ sur chaque ticket déclic.

Bilan et perspectives
Le montage du projet avec les animateurs a été très productif et permet d’offrir aux lotois une offre de qualité, homogène sur l’ensemble du département. Le fait d’avoir construit les contenus en lien avec le référentiel du B2I permet de proposer aux usagers une certification reconnue. L’enjeu pour l’avenir est d’élargir les partenariats pour rendre éligibles au ticket déclic ® beaucoup plus de publics.


en savoir plus : http://epm.lot.fr/spip.php?article354

Posté le 10 juin 2009 par Anne-Claire DUBREUIL
Consulter cet article seul

Appel à projets : Espaces Publics Numériques de Basse-Normandie 2009-2011

Pour la période 2009-2011, la Région Basse-Normandie a décidé, lors de la séance de l’Assemblée plénière du 20 mars 2009 (http://crbn.fr/assemblee-pleniere.php), de lancer un nouvel appel à projets pour l’accompagnement, le développement et la création d’Espaces Publics Numériques en Basse-Normandie, intitulé EpnBN 2009-2011.

Retrouvez toutes les informations de l’appel à projets sur le site de la Région Basse-Normandie :

http://tic.vikman.fr/epnbn/

Le Séminaire de présentation aura lieu le jeudi 30 avril 2009, à l’Auditorium de la Région Basse-Normandie, à partir de 9h30.
Inscription impérative sur le site Internet du Centre de ressources, ou directement auprès du service TIC de la Région Basse-Normandie.

Un forum spécifique est ouvert sur le site Internet du Centre de ressources des EPN de Basse-Normandie, permettant de construire une liste de questions réponses publiée lors du séminaire régional du 30 avril 2009.

Posté le 14 avril 2009 par Jérôme LAMACHE
Consulter cet article seul

Naissance de OpenEPN, un logiciel libre de gestion d’EPN

Une initiative d’EPN en Wallonie

Article repris d’un mail de Jean-Luc Raymond, coordinateur opérationnel du Centre de ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie.

Un nouveau programme de gestion d’EPN (Espace Public Numérique) voit le jour ; il s’appelle :

OpenEPN

C’est un logiciel libre sous licence GPL né de développeurs, animateurs multimédia d’EPN du Réseau des EPN de Wallonie en Belgique qui ont souhaité travailler bénévolement à ce projet depuis plus d’un an et demi.

Actuellement, plus de 15 animateurs et responsables d’EPN en Wallonie (Belgique) consacrent du temps à ce projet auquel se greffent nouvellement des animateurs du réseau Picardie en Ligne - PEL (EPN soutenus par la Région Picardie, France).

- Première présentation du logiciel : ici

Ce logiciel sera présenté pour la première fois aux REWICS, Rencontres Wallonnes de l’Internet Citoyen, le 2 avril, à Charleroi Expo (Wallonie, Belgique) sur le stand EPN - TechnofuturTIC.

Jean-Luc RAYMOND
Coordinateur opérationnel du Centre de ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie (Belgique - dispositif régional)

http://www.epn-ressources.be

Posté le 21 mars 2009
Consulter cet article seul