5- Centres Ressources


Les Centres de Ressources " locaux "
pour l’accès public aux TIC

Réunion de travail organisée par CRéATIF
à Paris - Mercredi 19 février 2003

Les TIC au service des territoires :

Les Technologies de l’Information et de la Communication sont devenues en quelques années des outils incontournables de notre société. La conduite de nombreux programmes de développement des Technologies de l’Information et de la Communication, traduit la forte volonté des responsables publics et associatifs d’utiliser ces Technologies pour rééquilibrer leurs territoires, lutter contre les exclusions, détruire les enclavements, favoriser le développement local...

En quatre ans la majorité des régions, de nombreuses collectivités ont mis en place des espaces publics multimédias qui maillent le territoire de plus de 3000 lieux d’accès aux TIC. Soutenu par une volonté nationale (dispositif emploi-jeunes - MAPI - Ministères) ces actions locales participent à la réduction des inégalités géographiques, culturelles, sociales, économiques... entre les publics présents sur un même territoire.

C’est au moment où ce maillage commence à se densifier que le besoin de regroupement des compétences en un lieu identifié sur
le territoire se fait sentir (outils mutualisés, etc.)


Appréhender les initiatives locales pour formuler des propositions :

Les territoires (plusieurs nivaux de territoires) se sont dotés ou ont tenté de se doter de Centres de ressources visant à animer et
soutenir les différents espaces du territoire concerné, à amplifier les échanges entre les acteurs, à développer
les coopérations, à valoriser les savoir-faire et renforcer les initiatives existantes.

Le financement de ces centres de ressources est resté pour certains la pierre d’achoppement de ces dispositifs.

L’état des lieux à ce jour fait apparaître de grandes diversités de situation et ce, en fonction de la taille du territoire concerné (région, département, regroupement de collectivités …), de la diversité des porteurs de projets (agences régionales, services intégrés dans les régions ou département, associations, etc.), de la nature des publics concernés.


Un espace collaboratif autour de l’accès public dans les quartiers politiques de la ville

Créatif a été invité à participer à une réflexion animée par les services de l’état sur la prise en compte des fractures numériques dans les politiques de la ville et particulièrement la prise en compte des quartiers.

Alors qu’un premier bilan montre que des dizaines de quartiers considérés comme prioritaires ne disposent pas de lieu d’accès public accompagné, il apparaît urgent d’infléchir les politiques locales et nationales pour qu’elles prennent en compte ce volet de l’appropriation sociale des usages.

Acquisition des compétences numériques de base, accès à l’emploi accès aux services publics, expression et reconquête de l’estime de soi, lien social, ... des dizaines d’initiatives dans les quartiers ont montré la pertinence d’une action autour de l’accès public accompagné.

Concerné depuis sa création par les inégalités d’accès et la prise en compte des personnes éloignées, Créatif a proposé un espace collaboratif pour faire un état des lieux de cette question enrichi des apport des uns et des autres.

Ce wiki s’inscrit dans la famille des wikis espace ouvert de collecte en préparation des guides édités par Créatif (avec le soutien de la CDC).

Voici ci-dessous le courrier de Serge Nedellec de la Commission interministérielle à la ville invitant à y contribuer :


Dans le cadre de la réflexion concernant la mise en œuvre d’une nouvelle contractualisation Etat/collectivités locales 2011-2015 qui succédera aux actuels Contrats Urbains de Cohésion Sociale, la Délégation aux Usages de l’Internet et le Secrétariat Général du CIV ont mis en place un groupe de travail chargé d’élaborer des propositions en vue de contribuer à la réduction de la fracture numérique dans les quartiers populaires.

Afin de préciser l’état des lieux et d’identifier les problématiques actuelles ainsi que les bonnes pratiques mises en œuvre dans les domaines de l’accès, de l’équipement et des usages numériques et de leur accompagnement dans les quartiers populaires, le WIKI collaboratif de Créatif est pleinement ouvert à vos contributions.
http://guides.creatif-public.net/in...

(Voir mode d’emploi ci-dessous )

Nous vous remercions d’avance pour vos collaborations et diffusion de cet appel à contribution au sein de votre réseau.

Bien cordialement à vous,

Pour le groupe de travail

Serge NEDELEC

Chargé de mission culture, éducation, numérique

Département Education, Santé et Développement Social
SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DES VILLES (SG-CIV)

194, avenue du président Wilson - 93217 SAINT-DENIS LA PLAINE


WIKI Mode d’emploi

Pour pouvoir écrire il faut créer un compte (l’adresse mél sert d’identifiant)

http://guides.creatif-public.net/in...

Puis cliquer sur :
"Create an Account"

Voilà, vous pouvez collaborer désormais sur le wiki du groupe de travail "Réduire la fracture numérique dans les quartiers"

Si vous avez un quelconque problème n’hésitez pas à me recontacter.
Bien cordialement à vous, Serge Nédélec


Au sommaire du wiki

- 1 Appropriation sociale d’internet et du multimédia dans les quartiers politiques de la ville

  • 1.1 Le groupe de travail
  • 1.2 Articles
  • 1.3 Guides, documents
  • 1.4 Etudes

2 Initiatives

  • 2.1 Au plan national
  • 2.2 Au plan local
  • 2.3 Liens
  • 2.4 Colloques

N’hésitez pas à y reporter ou signaler des initiatives !

Posté le 2 novembre 2009 par Michel Briand
Consulter cet article seul

Lettre d’information du Centre de ressources des EPN de Basse-Normandie - N°1

Lettre d'information du Centre de ressources des EPN de Basse-Normandie - N°1 (Janvier 2006)

  
SOMMAIRE :

*  Les EPN de Basse-Normandie depuis 3 mois (octobre 2005 à décembre 2005) 
*  Les EPN de Basse-Normandie - Agenda 
*  Articles mis en ligne sur le portail au 4ème trimestre 2005
*  Les projets en cours 
*  La vie du Centre de ressources 

 
****

  
*  Les EPN de Basse-Normandie depuis 3 mois (octobre 2005 à décembre 2005) :

 *     18 octobre 2005 : Séminaire régional, réunissant 115 acteurs du réseau des EPN de Basse-Normandie : bilan de l'Appel à projets régional EpnBN ; présentation des membres du Centre de ressources et de ses partenaires ; présentation du plan d'action ; les dispositifs de formation pour les animateurs et les usagers d'EPN et ateliers pratiques autour des logiciels libres.

o       Télécharger le compte-rendu 
o       Accéder à la galerie photo

 *     28 octobre 2005 : Ouverture aux animateurs des plateformes de e-formation.
Chaque animateur, sur le temps qu'il souhaite, peut accéder à 3 outils de formation à distance :

o       OnLineFormaPro : Logiciels informatiques et bureautique
o       CNAM de Basse-Normandie : Module Webmaster complet
o       Isi-Ingénium : domaines du management, de la gestion et des TIC

 *     17 novembre 2005 : Lancement du portail web collaboratif du Centre de ressources (http://epnbn.ctn.asso.fr). Ce nouvel outil d'échange, basé sur une solution logicielle « libre », devient le canal d'information privilégié des acteurs du réseau.

o       La partie publique du portail offre une vue d'ensemble des actions du réseau, à travers des articles rédigés par les membres de la communauté ; une carte dynamique représentant tous les EPN de la région ; une galerie photos pour les EPN et toutes les manifestations organisées par le Centre de ressources.
o       La partie privée, cœur de l'animation, ouvre de nouveaux espaces de partage : liens web, ressources d'animation, agendas des évènements nationaux et régionaux, forums d'échanges…

 *     13 décembre 2005 : Atelier thématique « Réseau informatique d'un EPN du poste à poste au client/serveur » qui a réuni 13 animateurs d'EPN au CREPS d'Houlgate (14). Un 2ème atelier sur ce thème aura lieu le 24 janvier 2006 à Saint-Lô (50).

o       Télécharger la fiche de formation
o       Accéder à la galerie photos

 
 
*  Les EPN de Basse-Normandie - Agenda :

 *     24 janvier 2006 : 2ème édition de l'atelier thématique « Réseau informatique d'un EPN du poste à poste au client/serveur ». Cet atelier s'est déroulé dans les locaux de Manche Numérique à Saint-Lô (accéder aux photos).

 *     14 février 2006 : Atelier thématique « Créer un évènementiel autour de la Fête de l'Internet – du 20 au 27 mars 2006 ». Cet atelier, qui se déroulera à la MJC de Vire (14), permettra la mise en commun d'actions pour la promotion et la diffusion des usages lors de la Fête de l'Internet.

 *     Mars 2006 : Rencontre d'échange avec les gestionnaires d'EPN et Elus de collectivités

Ces rencontres vont nous permettre, tel que souhaité lors du séminaire régional d'octobre 2005, de rencontrer et d'échanger avec les gestionnaires d'EPN et Elus de collectivités sur la formation des animateurs (court, moyen et long terme), ainsi que sur les rapports d'activité des EPN en relation avec l'appel à projets régional.

o       10 mars 2006 (après-midi) à Cherbourg (50)
o       14 mars 2006 (matin) à Caen (14)
o       14 mars 2006 (après-midi) à Argentan (61)
o       17 mars 2006 (matin) à Villedieu les Poêles (50)

 *     28 mars 2006 : Atelier thématique « e-administration et sécurité sur Internet » à l'Echangeur d'Alençon (61).

*     Avril ou juin 2006 (2 jours) : Séminaire thématique « Accueil des publics ». Ce séminaire thématique abordera un domaine général et commun à tous les EPN : comment accueillir, renseigner, faire participer et fidéliser les différents publics (jeunes, préadolescents et adolescents, salariés et employeurs, demandeurs d'emploi, personnes en situation de handicap et personnes âgées.

 *     18 et 19 mai 2006 : Atelier thématique « Créer un atelier sur le cinéma d'animation ». Au cours de ces 2 journées (10 personnes par jour et par atelier) seront abordées l'appropriation des outils vidéo et  la constitution de scénarios pédagogiques pour animer un atelier dans un EPN.

 *     Octobre 2006 : séminaire régional à Caen : Bilan du fonctionnement des EPN de Basse-Normandie, bilan des actions du Centre de ressources, présentation du plan d'action 2007 et divers ateliers.

 

  *  Articles mis en ligne sur le portail au 4ème trimestre 2005 :

*     Porte ouverte de la médiathèque alt="*" height="13" width="14">     Sortie d'Open Office 2 en français - Plus…
*     Lancement du livre "Enjeux de mots" - Plus…
*     Salon Educatec / Educ@tice - Plus…
*     Contrôle parental sur Internet : Relevé de conclusions - Plus…
*     Zoom sur... – SurfPass - Plus…
*     Le portail « Comment ça marche.net » se met en ouvrages - Plus…
*     Guide de la France Internet 2006 - Plus…
*     Nautibus (EPN Mobile) dans le Pays d'Auge - Plus…
*     Mémoguide 2005 des dispositifs publics concernant les jeunes - France (FR) -  Plus…
*     CD-Bureau Libre 1.2.1 - MAJ - Plus…
*     Jeux en réseau - Jeux vidéo : éducation ou addiction ? - Plus…
*     Des logiciels libres pour l'école du cycle 1 au cycle 3 - Plus…
*     Salon des Métiers du Sport et de l'Animation, à Paris Expo – Espace Champerret - Plus…
*     17 janvier 2006 - 1er Forum de la Formation Ouverte A Distance (FOAD) à Caen - Plus…

  

*  Les projets en cours :

 *     EPN-admin : EPN-admin, solution libre de gestion d'un EPN, se développe au fur et à mesure des usages. Le Centre de ressources, ainsi que certains animateurs du réseau ont jugé utile de déployer cette application, utile au quotidien et au suivi des EPN. Dans le cadre de nos partenariats, nous avons rencontré Loïc DAYOT et son équipe qui ont développé ce logiciel. Des contacts sont en cours pour effectuer un rapprochement entre EPN-admin et Free-EOS.

o       Plus d'informations sur EPN-admin : http://epnadmin.net
o       Projet de collaboration avec le Centre de ressources : Clic

 *     Free-EOS Server : Free-EOS est une solution "clés en mains" de serveur francophone Intranet/Extranet ouvert destiné aux entreprises ou espaces multimédia.
Cette solution logicielle semble adaptée à l'administration informatique de nos salles EPN, et de ce fait, nous continuons nos échanges avec les membres du projet.
Une première action de sensibilisation sur ce produit a d'ailleurs déjà été menée lors de l'atelier thématique du 13 décembre 2005 au cours duquel des animateurs ont installé cette solution serveur. Chaque participant est reparti avec le logiciel gravé sur un CD pour poursuivre les essais.

o       Plus d'informations sur http://free-eos.org

 *     Rapport d'activité et tableaux de bord des EPN de Basse-Normandie :

Dans le cadre de l'Appel à projets régional EpnBN (http://www.crbn.fr/epnbn), chaque EPN labellisé doit fournir un rapport d'activité à la Région Basse-Normandie pour le versement des différentes échéances de la subvention accordée.

La Région, en collaboration avec le Centre de ressources, a initié le calendrier suivant :

o       15 février au 28 février 2006 : envoi aux EPN, par la Région, des trames et tableaux de bord afin de compléter le rapport d'activité sur la période de référence du 1er mars au 30 juin 2006.
o       1er juillet au 15 juillet 2006 : renvoi des rapports d'activité à la Région
o       15 juillet au 31 août 2006 : examen des rapports d'activité par la Région

 *     Droits d'auteur SACEM : Face à différentes sollicitations de la SACEM auprès d'EPN de la région, le Centre de ressources a souhaité en janvier 2006 rencontrer la délégation régionale SACEM de Saint-Lô. L'objectif de ce rendez-vous a été de définir le cadre complet du paiement, ou non, d'une redevance lors d'utilisation de postes informatiques multimédia dans un EPN.
D'autres contacts sont actuellement en cours avec les réseaux nationaux afin d'éclaircir le cadre exact de cette redevance.
Des informations contradictoires issues de différentes sources nous conduisent à envisager l'élaboration d'une fiche pratique à destination des animateurs et gestionnaires d'EPN (prévision avril 2006).

 *     Logiciels libres dans les EPN : Suite à la diffusion du « CD-Bureau Libre », nous continuons notre collaboration avec le Centre coopératif du Pays de Brest pour que cette initiative soit reconduite et adaptée aux besoins des animateurs et utilisateurs d'EPN.
Plus d'informations sur le projet : CD-Bureau Libre

 *     Nouvelle loi antiterroriste : Une disposition de la loi antiterroriste risque d'entrer en vigueur dans les prochaines semaines, imposant le traçage et la conservation des logs de tout utilisateur d'un accès public à Internet. Le réseau des lieux d'accès publics à Internet, tant en Basse-Normandie qu'au niveau national, se doit de prévenir et d'anticiper l'application de cette disposition. Nous menons actuellement une réflexion et une étude pour la mise en place de cette possible obligation pour nos structures.
Quelques sources d'informations : Clic

 *     Collaboration avec les réseaux de lieux d'accès publics nationaux : Nous continuons à étudier une collaboration entre le réseau CyberBase et notre réseau régional. En effet, ce dispositif national, porté par la Caisse des dépôts, propose aux espaces labellisés de nombreux outils en ligne issus de plusieurs années d'expériences.

 

*  La vie du Centre de ressources :

 *     Réunions du comité technique du Centre de ressources :

o       8 septembre 2005
o       10 octobre 2005
o       8 novembre 2005
o       12 décembre 2005
o       20 janvier 2006
o       9 février 2006

 *     Constitution et réunions d'une cellule formation au sein du Centre de ressources :

Pour appuyer nos missions de professionnalisation des animateurs du réseau des EPN, nous avons souhaité créer un groupe de travail spécialisé sur la formation.
Ce travail permettra, à terme, l'élaboration d'un guide complet sur les dispositifs de formation pour les animateurs (profil de poste, formation qualifiante, formation diplômante, VAE...), comme pour les publics des EPN (PCIE, PIM, C2I, B2I...).
Cette production pourra par la suite être partagée avec les autres acteurs des réseaux nationaux, contribuant ainsi aux coopérations interrégionales.
 
Les membres de cette cellule formation se sont réunis le 27 janvier 2006 et sont à ce jour :
            Jérôme LAMACHE, Philippe LEQUESNE – CTN
            Arnaud CROCHARD – CREPS Houlgate
            Stéphan REUNGOAT – DRDJS
            Gaëlle MATA et Pascale MONVOISIN – LE14

 
****

 Sources : http://epnbn.ctn.asso.fr - janvier 2006
Le Centre de ressources des Espaces Publics Numériques de Basse-Normandie est co-financé par la Région Basse-Normandie, l'Etat, l'Europe et la Caisse des dépôts.

Posté le 13 février 2006 par Jérôme LAMACHE
Consulter cet article seul

Pays de Brest : un premier bilan du centre de ressources pour l’accès public à Internet

Rapport d’activité du centre de ressources, Avril 2004-Avril 2005
Après une année de fonctionnement, cet article dresse un premier bilan des actions conduites par le Centre de Ressources du Pays de Brest.

Le Centre de Ressources est un projet qui s’applique à l’échelle du Pays de Brest (350.000 habitants). Il concerne les animateurs et tous les acteurs de l’accès public à Internet : les PAPIs brestois et les cybercommunes.

La finalité du centre de ressources est de proposer différentes actions pour soutenir et développer la politique d’accès public engagée sur le territoire. Ceci a volonté à intégrer le soutien aux espaces et activités existants mais également à préparer l’évolution des politiques d’accès publics vers de nouveaux usages (tel que l’écrit public, le multimédia...) et vers les publics qui sont aujourd’hui éloignés des nouvelles technologies pour différentes raisons (physiques, psychologiques, sociales....).

Au concret, différents types d’actions sont proposées aux PAPIs et aux Cybercommunes : des ateliers pour mutualiser les compétences et les connaissances des animateurs, des services d’assistance technique pour faciliter la gestion d’équipement multimédia, du prêt de matériel...

La coopération, la mutualisation constituent le cœur du projet et ce depuis l’origine, puisque ses contenus ont été écrits par les animateurs eux-mêmes. C’est dans ce même esprit que la mise en œuvre des actions est conçue avec les animateurs du réseau (ex. des ateliers et initiations réalisés par les animateurs pour les animateurs). Cette dimension coopérative du projet signifie que chaque acteur du réseau peut s’il le souhaite, être force de propositions, d’actions en fonction de ses compétences, intérêts....

I. Organisation du Projet :

II. Actions réalisées entre avril 2004 et mai 2005

1. Soutien aux politiques d’accès publics à Internet

1.1 Coordination, animation du projet, Communication
1.2 Coopération, mise en réseau des acteurs
1.3 Approche des publics éloignés : accessibilité pour les personnes handicapées

2. Suivi et évolution de la politique d’accès public

2.1 Evaluation, Bilan sur l’accès public à Internet
2.2 Prise en compte des publics éloignés et des non usagers
2.3 Adaptation de la politique d’accès public vers les usages et services

I. Organisation du Projet :



.Portage et pilotage du projet :
L’Association des Communautés du Pays de Brest
.Mise en œuvre : Un groupe de coordination, un coordinateur
.Elaboration des actions : des groupes de travail thématiques pilotés par des référents par thèmes ou actions.

Les outils du centre de ressources :

Pour pouvoir travailler efficacement avec les acteurs du réseaux répartis sur un territoire relativement grand, différents outils sont mobilisés de façon permanente ou ponctuelle.

.Une liste de discussion, des Wiki et Forums dédiés au centre de ressources,
.L’ensemble des informations en ligne :
http://www.a-brest.net/rubrique1.html

II. Actions réalisées entre avril 2004 et mai 2005

Les actions qui suivent sont présentées au regard des objectifs généraux et opérationnels du projet. (http://www.a-brest.net/article278.html)

1. Soutien aux politiques d’accès publics à Internet

1.1 Coordination, animation du projet,Communication,

La coordination générale des actions est réalisée par le coordinateur du projet qui anime le réseau et favorise l’émergence de nouvelles actions.

- Communication

. Le guide des lieux d’accès publics à Internet du Pays avec des nouveautés :
Une indication sur l’accessibilité des lieux pour personnes à mobilité réduite, et sur la présence de logiciels libres et de Wifi dans les espaces.

. La création d’un logo pour le centre de ressources permettant aux actions d’être clairement identifiées

. La création d’une galerie de portraits d’espaces  : communiquer sur la singularité des espaces, des animations, des publics qui les fréquentent.

1.2 Coopération, mise en réseau des acteurs

-Mutualisation des savoir et savoir faire

Ces actions sont pilotées par le groupe de travail « Mutualisation des savoir et savoir-faire », chargé d’examiner les demandes, de construire les programmes des ateliers et de les mettre en œuvre après accord du groupe de coordination.

Les ateliers sont conçus par et pour les animateurs et médiateurs de l’accès public à Internet et au Multimédia.

Les thèmes retenus pour cette première année de fonctionnement

.Migration vers les outils bureautiques libres : open office, mozilla, The Gimp
.Multimédia : Introduction à la vidéo légère (6 jours par session)
.Multimédia : Animer un projet de Web reportage
Outils de copublication : Spip, wiki ; Squelettes SPIP et graphisme
.Pédagogie : Comment mener une séance d’initiation à Internet
.Programmation/Langages : . Introduction à xml
.Maintenance, connectique et sécurité

- Mise en réseau des animateurs

La mise en réseau des animateurs est complémentaire de la mutualisation de leurs compétences. Il s’agit de favoriser les échanges de pratiques, en les amenant les animateurs à se rencontrer. On distingue trois types d’actions : les actions de découvertes d’outils ou de pratiques nouvelles, les rencontres d’information et les animations.

Les rencontres :
. 05/01/04 :Rencontres de l’Internet d’Autrans
. 26/02/04:Le Blog de l’EPN du Plessis Trevisse par JL Raymond
. 11/05/04:Présentation d’EPN Admin par Loïc Dayot
. 14/05/04:Présentation de la licence Creative commons par JB Souffron
. 28/05/04:Présentation du WiMax par A. Poulainc
. 28/05/04:Restitution de l’étude Marsouin sur les cybercommunes
. 07 au 09/07/04 :Forum des usages coopératifs (http://www.a-brest.net/rubrique82.html)
. 10 au 14/07/04:Animation « les bonjours nautiques » du 10 au 14 juillet 2004 : rencontres conviviales autour de la création de portraits en ligne des petits bateaux en lien avec les rencontres des ECM et Le Fourneau (http://www.lefourneau.com/ecm/operations/bonjours-nautiques/index.htm)
. 14/12/04:Présentation de la licence Creative Commons par JB Souffron
. 12/01/05 : Rencontres de l’Internet d’Autrans
. 2004 - 2005:Participation aux rencontres et travaux de l’association CRéATIF (association qui regroupe les acteurs de l’accès public au niveau national). Thèmes : la formation des animateurs, l’évaluation...

- Environnement technique et services

La mise en place de services (assistance technique et outils de gestion) permet de faciliter la gestion de leurs espaces par les animateurs. Cet objectif relève du groupe de travail « environnement technique et services ».

. Mise en place d’une hot line technique : Une prestation assurée par l’association Infini
. Mise en place de Wifi : un partenariat engagé avec Brest Wireless

- Mutualisation des matériels à l’échelle des communautés de communes

La mise en œuvre de cette action à l’échelle des communautés de communes n’a pas été priorisée lors de la première année de mise en œuvre du projet : son organisation est complexe et demande de nombreux échanges à différents niveaux.

- Organisation de coopération entre centre de ressources et acteurs de l’accès publics à Internet

Le centre de ressources participe aux travaux de l’association CRéATIF, réseau d’acteurs de l’accès public en France ainsi qu’aux rencontres de l’accès public à différentes échelles territoriales.

1.3 Approche des publics éloignés :

- accessibilité pour les personnes handicapées

.Création d’un groupe de travail sur les nouvelles technologies et le handicap.
.Intervention du Centre ICOM de Lyon,
.Achat d’un logiciel de synthèse vocale à la demande d’espaces multimédia (accueil des personnes non voyantes) mis à disposition de la cybercommune de Landerneau
.Création de PAPI spécifiques (URAPEDA...)
. Vérification de l’accessibilité des PAPI et Cybercommunes par des personnes handicapées (APF).
.Visite à l’AIPSH La Cordée à Lorient - Espace multimédia dédié aux personnes handicapées.
.Participation aux rencontres TIC et Handicap initiées par l’ENST Bretagne et l’ADIT de Lannion.

2. Suivi et évolution de la politique d’accès public

2.1 Evaluation, Bilan sur l’accès public à Internet

- Papi Brestois  : un diagnostic, des orientations validées par la majorité brestoise

- Mise en place d’outils de suivi des pratiques et usagers des espaces

Une action à engager en lien avec la réflexion et les travaux de l’association CRéATIF sur ce thème.

2.2 Prise en compte des publics éloignés et des non usagers

- Deux études sur deux quartiers populaires brestois : Kérourien, ValyHir

.« Psaume » : Une étude financée par le Ministère de la Recherche sur les publics éloignés (quartier de Kérourien)

.Etude sur le quartier du Valy Hir : une étude complémentaire à celle menée sur Kérourien

2.3 Adaptation de la politique d’accès public vers les usages et services

- Ecrit Public : des actions d’accompagnement des animateurs

Ce nouvel usage des TIC nécessite un accompagnement des usagers. Le centre de ressources a, au cours de l’année 2004, mis en œuvre des actions pour sensibiliser et initier les animateurs à des outils de copublication (initiation à Spip et ateliers sur la création de squelettes sous spip), mais leur a également proposé des conférences, informations sur des thèmes tels que :

. Les droits à l’heure du numérique

. Les blogs
. « Un point c’est tout », ou comment mettre à disposition du public des cartes du monde libres de droits ?

- Usages du multimédia : des ateliers à la mise en ligne des productions

Les actions du centre de ressources ont été conduites ou sont actuellement en cours pour développer l’offre d’animations autour de la création multimédia et/ou accompagner les usagers dans leurs demandes par :
. Des formations à la vidéo légère
. Développement d’un outil de copublication des productions multimédia (vidéo, sons...) en formats ouverts

- Campagne de diffusion des logiciels libres à destination des usagers des lieux d’accès public à Internet

Dans le cadre de l’appropriation sociale des outils de l’Internet et du multimédia, le centre de ressources en partenariat avec la ville de Brest a fait le choix d’accompagner la diffusion de ces outils par :
. La création d’un CD « Bureau Libre Free Eos » et sa diffusion,
. L’accompagnement de la diffusion par l’organisation de réunion d’information
. La mise en place d’ateliers pour migrer vers les outils libres.

- Services publics et accompagnement des TIC

Les objectifs de cette démarche à engager, rejoignent ceux que la ville de Brest s’est fixée, sont :

- sensibiliser les acteurs locaux aux services publics en ligne

- créer une dynamique locale favorisant l’appropriation par les professionnels

- acquérir une connaissance des services publics en ligne et être associé au développement de services en ligne pour un meilleur service à la population
Cet axe de travail fait partie des actions à conduire au cours de la seconde année de vie du projet.

DOCUMENT SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS

Contact : Elisabeth Le Faucheur Joncour - 02.98.00.84.39


Posté le 31 mai 2005 par Elisabeth Le Faucheur Joncour
Consulter cet article seul

Espaces Publics Numériques Départementaux (EPND) ou EPNE structurants

"Centres de ressources numériques départementaux"
Dans le cadre de la politique numérique départementale engagée par le Conseil Général de l’Essonne, les EPNE structurants ou Espaces publics numériques départementaux jouent un rôle particulier dans le dispositif d’aide à l’implantation et au développement des lieux d’accès et d’appropriation des technologies de l’information et de la communication.

En effet ces lieux implantés dans des sites stratégiques en Essonne assurent plusieurs missions :

- Ils participent au maillage territorial du département en matière d’accès public aux technologies de l’information et de la communication et étayent le réseau des Espaces Publics Numériques Essonniens.
- Ils participent à l’impulsion donnée par le département pour l’implantation de lieux d’accès numériques en étant "espace vitrine" par la qualité des actions développées et les outils mis en œuvre.
- Ils apportent leur contribution à la constitution de la Banque des Savoirs en mettant à sa disposition des contenus issus de leur spécificité de porteur de projets ou d’acteurs départementaux.
- Ils participent au développement du réseau de la culture scientifique et technique en permettant l’émergence d’activité d’information et d’initiation s’appuyant sur leurs domaines de compétence.

Ces trois grandes missions mettent les EPND au cœur du dispositif de l’accès au savoir, premier volet de la politique numérique départementale.

Ils seront installés dans des lieux sélectionnés de création ou de conservation du savoir répartis sur le territoire de l’Essonne :
- Domaine de Chamarande, (archives départementales)
- Médiathèque départementale de la Ferté Alais.
- Université d’Evry - Val d’Essonne.
- Université d’Orsay - Paris Sud.
- Génopôle (Recherche en génétique).
- Optic’s Valley (développement des technologies de l’optique).

1. Objectifs des EPNE structurants

Les objectifs poursuivis par les EPNE structurants sont liés à leurs fonctions de lieux d’accès au numérique, de centres ressource pour les EPNE, de partenaire du réseau de la culture scientifique et technique et enfin d’acteurs de la valorisation et du développement de la Banque des Savoirs de l’Essonne.

1.1Animation d’un site d’accès au numérique et d’initiation au multimédia

Initier tous les publics aux TIC et plus particulièrement les publics éloignés socialement ou géographiquement de ces outils.
Faciliter l’appropriation des outils par ces publics.
Installer Internet et le multimédia au cœur des actions locales comme des outils complémentaires de soutien et de développement au profit de projets personnels ou collectifs.
Développer les actions proposées afin de créer un nouveau lieu social.

1.2 Centre ressource pour les EPNE

Participer à la production d’outil de gestion et de suivi des EPNE.
Participer à la conception d’outil de transmission de savoir et de savoir-faire (fiche technique, utilitaires, logiciel, site WEB d’échange et de concertation)
Etre en capacité de soutien pédagogique et méthodologique des animateurs des EPNE.
Accueillir des sessions de formation techniques et pédagogiques.
Mutualiser des ressources.
Etre interlocuteur privilégié dans l’environnement géographique proche pour le soutien et le conseil au développement d’EPNE locaux.

1.3 Participation au réseau de la culture scientifique et technique

Concevoir, organiser, accueillir des expositions thématiques.
Informer sur les métiers liés au domaine.
Participer aux actions départementales de culture scientifique et technique comme "Fête de la Science".
Etre partenaire et acteurs d’actions d’animation et de sensibilisation impulsées sur l’initiative du réseau.

1.4 Production de contenu destiné à la Banque des Savoirs

En tant que relais de la Banque des Savoirs de L’Essonne,

- Sélectionner les informations susceptibles d’être mises à disposition.
- Participer à l’adaptation de l’information pour sa diffusion.
- Participer à la création d’outil de transmission de savoir.
- Fournir régulièrement des contenus pour la base de données de la BDS.
- Favoriser la production de contenu par le public fréquentant les EPNE.

Ils doivent donc mobiliser des compétences dans tous ces domaines d’une part pour la menée de leur propre activité et d’autre part vis à vis de leur rôle de centre ressource pour les autres EPNE.

Pour cela il est nécessaire de s’attacher aux actions suivantes :

- Mettre en place d’une infrastructure financière (personnel, fonctionnement, investissement)
- Créer d’une équipe de médiateurs multimédias (profil de poste, formation, suivi, projet d’activité)
- Participer au réseau des EPNE (réunion de travail, production collective, partage de savoir-faire)
- Valoriser la Banque des Savoirs (valoriser auprès du public et des partenaires)
- Animer un pôle concernant le domaine spécifique lié au site (média électronique, livre et savoir, archives, génétique, optique, espace...)

2. Définition technique d’un EPND

2.1 Cahier des charges d’implantation technique

Par la mission d’initiation aux technologies de l’information dévolue aux EPND, ceux-ci doivent être en mesure d’assurer techniquement plusieurs types d’actions :

- Accueil scolaire (groupe de 25 jeunes, temps réservé).
- Accueil individuel et/ou collectif (atelier, accès libre).
- Accueil de formations liées au multimédia (réseau des bibliothèques, réseau de EPNE, réseau de la culture scientifique et technique, autres réseaux travaillant sur le développement et les usages du multimédia...).
- Accueil et/ou production d’exposition dont le multimédia ou les technologies de l’information sont un des éléments clefs.
- Animation d’actions ponctuelles valorisant les usages du multimédia.
- Production d’outils de vulgarisation et d’accès au savoir.

2.2 Matériel informatique

Ainsi l’équipement informatique doit permettre la réponse à toutes ces contraintes tant en quantité qu’en qualité.

Il doit être suffisamment stable (système d’exploitation des machines) pour que l’entretien en soit facilité et présenter des garanties de sécurité (antivirus, "firewall", système de sauvegarde, clonage de disque,...) permettant la continuité de son utilisation et donc de sa mise à disposition du public.

Il doit intégrer des capacités en rapport avec les besoins de production (scanner, webcam, appareil photo numérique, logiciel de traitement et de gestion d’images)
Des moyens spécifiques doivent être prévus pour la formation : écran, projecteur multimédia, caméra numérique et caméra pour document, liaison Internet Haut débit.
Un équipement spécifique complet doit être disponible à tout moment pour le personnel à des fins de gestion du site et des programmes qui y seront développés.

2.3 Locaux

Un aménagement fonctionnel et modulable est souhaitable pour répondre aux contraintes des différents types d’actions et d’accueil : accueil de groupe, accueil individuel, ateliers thématiques, disposition "face au formateur / présentateur" pour formation et visio-conférence (la solution du plancher technique1 lourde et onéreuse à mettre en place peut être avantageusement remplacée par les technologies sans fil qui émergent actuellement (WiFI)2).

Des "espaces" spécifiques peuvent être envisagés afin de répondre aux différents critères d’accueil des publics. Sans être "physiquement séparés", ils peuvent être "visuellement" distincts :

- Zone d’accueil et de réservation.
- Zone d’accès individuel.
- Zone d’ateliers collectifs - salle de vision conférence.

2.4 Réseau

Un réseau informatique interne est à organiser. Il vise à remplir trois missions :

- Partager une connexion Internet entre tous les postes en simultané.
- Permettre le brassage des connexions en fonction de l’aménagement de l’espace ou des besoins spécifiques des actions.
- Assurer le stockage et la sauvegarde des données des utilisateurs et permettre la réinstallation des systèmes d’exploitation et paramétrage locaux en cas de mise en faillite.
- Assurer la transmission des données vers la Banque des Savoirs, vers le WEB et disposer de canaux haut débit pour la transmission vidéo.

Les critères techniques minimums d’équipement et d’encadrement des EPNE structurants sont établis de la façon suivante :

- 1 chef de projet - animateur et 3 animateurs présents en permanence durant les heures d’ouverture.
- 20 micro ordinateurs.
- Connexion haut débit (2Mbits).
- Système de protection contre les attaques de virus.
- Système de sauvegarde des fichiers et du système.
- Ouverture aux logiciels et solutions libres.
- Moyens de production et de consultation multimédia (postes multimédia et logiciels de création).
- Equipement de vidéo projection et d’imagerie numérique.
- Modularité de la disposition du matériel.
- Horaires d’ouverture hebdomadaire : de 20 à 30 h.

Un tel équipement doit bénéficier d’un suivi technique important pour garantir sa continuité de fonctionnement : Gestion du réseau, paramétrage des machines, réinstallation de système d’exploitation, etc...

2.5 Equipe d’animation

Les missions de l’équipe d’animation relèvent de quatre domaines :

Compétences pédagogiques  :
- Accueil du public.
- Accompagnement de projets individuels ou collectifs.
- Développement de projets d’animation.
- Adaptation de méthodes d’appropriation en fonction des publics cibles.
- Travail collaboratif avec les cadres des usagers (enseignants, animateurs, formateurs).
- Accompagnement et mission de conseil pour l’installation et le développement d’EPNE.
- Formation et accompagnement des animateurs EPNE et des personnels de l’accès public à Internet sur le département.

Coordination  :
- Soutien à la coordination départementale du réseau des EPNE et implication dans l’articulation de ce dispositif avec les réseaux sous-jacents (centres sociaux, MJC, foyers ruraux, Information jeunesse...).
- Intervention dans le cadre du réseau des Espaces publics numériques départementaux.

Compétences techniques  :
- Connaissance des systèmes d’exploitation.
- Connaissance des outils multimédia.
- Connaissance des outils bureautiques.
- Connaissance des outils de création et de production pour le WEB.
- Connaissance du matériel et entretien de premier niveau (gestion courante des machines, paramétrage simples, gestion de base du réseau...).

Production de contenu  :
- Sélection d’information en relation avec les thématiques développées.
- Mise en forme des informations.
- Adaptation des contenus en fonction des compétences des usagers.
- Organisation d’animation et de parcours pédagogique basé sur ces contenus.
- Promotion et valorisation de la Banque départementale des Savoirs

3.Un Espace Public Numérique Départemental à Chamarande

Dans le cadre du dispositif de soutien aux espaces publics numériques essonniens et en prévision de l’intégration des différents acteurs autour le la banque des savoirs, la création d’Espaces publics numériques départementaux constitue une étape majeure du déploiement de la politique départementale de l’Accès au savoir.

Ces espaces publics numériques départementaux interviennent comme "brique de liaison" entre les différents acteurs : EPNE, partenaires de la culture scientifique et technique, réseau des contributeurs de la banque.

La démarche de création de tels équipements n’entre pas dans le cadre d’un appel à projets, mais sur la base de choix volontaires et d’engagement, partagés par un porteur de projet et le Conseil général de l’Essonne.

L’objectif de développer un projet de ce type sur le domaine départemental de Chamarande vise à disposer d’un point d’appui, bien implanté géographiquement sur le sud Essonne en terme d’attracteur culturel, permettant d’assurer les missions suivantes :

3.1 Chamarande : un EPNE "démonstrateur" sur la question des usages

L’implantation d’un EPND sur le domaine de Chamarande inclue une équipe d’animation conséquente, spécialement recrutée et formée pour assurer l’ensemble des missions dévolues. Cette équipe sera en mesure d’expérimenter, et de développer une panoplie d’usages. Ceux-ci pourront être utilisés comme exemple de ce que peuvent apporter les technologies de l’information au public, aux associations, aux collectivités locales.

Au-delà l’équipe pourra développer une "expertise" permettant de soutenir la coordination départementale pour conseiller les élus locaux et associatifs sur l’intégration de l’accès public à Internet dans une politique de développement des TIC.


3.2 Chamarande : un EPN classique d’accès public à l’Internet et au multimédia pour un environnement rural

Les dix communes périphériques de Chamarande représentent une population de 20000 habitants, ce qui ramène à une ville de première importance au niveau départemental. Toutefois l’éloignement ne favorise pas une fréquentation quotidienne au niveau d’une ville. Il faut donc s’appuyer sur d’autres possibilités : le public qui accède au domaine le week-end et lors des manifestations organisées tout au long de l’année, les accueils de classes de découverte et les ateliers scolaires menés par le centre Mione, les formations pour la recherche documentaire dans les archives départementales, les opérations d’animation spécifique montées par l’EPND.

3.3 Chamarande : un lieu ressource pour la formation des acteurs de l’accès au savoir
(CTS, EPNE, bibliothèques, contributeurs,...), et pour les réseaux pré existant sur lesquels s’appuie la constitution du réseau EPNE (Centres Sociaux, MJC, foyers ruraux, Information Jeunesse, associations, ...). Les équipements envisagés visent à une capacité et de conditions d’accueil intégrant une importante palette des outils de formation : visioconférence, moyen de production et de transfert de savoir, capacité de mutualisation, d’échange et de stockage, modularité du lieu dans son équipement et son aménagement pour répondre à un ensemble de besoins.

3.4 Chamarande : un espace d’expérimentation et de démonstration
sur les questions d’équipement technique à destination des EPNE déjà existants en ce qui concernent leurs possibles évolutions ou pour les EPNE en projets pour leurs aménagements et leurs choix d’équipement initiaux. L’impossibilité actuelle de disposer sur place d’une connexion DSL engage le département et le domaine sur une réflexion d’équipement alternative tournée vers la liaison satellite et le Wifi.

3.5 Chamarande : Un espace de production et un acteur de la banque départementale des savoirs de l’Essonne

Partenaire actif du réseau des contributeurs de la banque des savoirs, l’EPND de Chamarande s’appuie sur les archives départementales de l’Essonne, sur son programme pédagogique en direction des scolaires, sur ses activités de soutien à la production d’art contemporain et sur son projet de développement sur les jardins des grands domaines de l’Essonne pour alimenter la banque.


Présentation CG91 EPNE
Qu’est-ce qu’un centre de ressources départemental pour l’accès public aux TIC en Essonne ?
Posté le 25 octobre 2004 par Loïc Hay
Consulter cet article seul

L’accès public à internet et
au multimédia sur le Pays de Brest

**************************************************
L’accès public à internet et
au multimédia sur le Pays de Brest

**************************************************

Centre de ressources coopératif des 70 lieux d’accès public
http://www.infini.fr/ cnt/


L’accès public un besoin social


Depuis 5 ans l’usage des outils du numérique s’est imposé dans la société. Les outils du son et de l’image (CD, DVD, photo
numérique, vidéo, consoles, TV numérique) se sont généralisés parmi la population... Les téléphones mobiles sont devenus plus nombreux que les postes fixes. L’usage de l’internet s’est démocratisé et, surtout, ses applications au quotidien (dans l’entreprise, les loisirs, les jeux, l’éducation, les services aux habitants…) se sont multipliées.

Malgré une présence médiatique forte, les outils de l’internet ne sont aujourd’hui qu’en voie de diffusion (entre 10 et 30% d’usagers). C’est que, pour l’essentiel, ils relèvent de l’écrit, d’une culture d’abstraction et de traitement de l’information inégalement partagée. Pour quelques années encore, rechercher une information sur le web , envoyer un mél, créer un site, demandera des habiletés, une pratique du clavier, une lecture/interprétation des écrans qui n’est pas partagée par toutes et tous.

Paradoxalement, l’élargissement progressif des utilisateurs génère un sentiment d’exclusion parmi les 70 à 80 % qui
n’ont pas d’accès ou pas d’usage actuel pour ces technologies. Au delà de celles et de ceux qui font le choix de ne pas utiliser ces outils, nombre de personnes placées à côté de cette évolution sont aussi celles et ceux qui sont en situation de précarité, ou sont moins à l’aise avec l’écrit, l’éducation ou encore vivent une situation d’isolement.

Les inégalités très importantes entre groupes sociaux , les coûts d’accès, la diffusion au sein du service public,
la volonté de développer les usages... justifient une action spécifique des collectivités territoriales.

Cyber communes et points d’accès publics à Internet : la richesse d’un réseau de proximité

Depuis 1997 la région Bretagne et la ville de Brest ont développé deux réseaux complémentaires.

  • Les cyber communes maillent aujourd’hui la Bretagne de 300 espaces publics répondant généralement aux critères de la mission pour l’accès public à l’internet (Mapi) : des salles de 5 à 10 ordinateurs connectés, ouvertes au public sur de larges tranches horaires avec la présence permanente d’un animateur ; 29 de ces espaces sont situés dans le pays de Brest

  • La ville de Brest a choisi de développer des lieux de proximité (Point d’Accès Public à l’Internet : Papi) situés dans les lieux ordinaires (associatifs, équipements de quartier, services publics). Dans un deuxième temps la ville se dote à son tour d’espaces publics multimédia autour d’écoles, ouvertes sur les quartiers, ou de centres sociaux, de maisons pour tous et de patronages laïques. Les 40 Papi et les 13 espaces publics offrent ainsi aux brestois(es) un service d’accès public diversifié et d’une réelle proximité.

  • Après l’ouverture de ces lieux d’accès aux TIC, l’enjeu s’est déplacé vers les usages, les contenus, les publics les moins favorisés et la coordination d’une politique territoriale d’accès public. Le réseau des 70 lieux d’accès et des dizaines de médiateurs/animateurs nouvelles technologies, le travail coopératif au sein du groupe Citoyenneté et nouvelles technologies (200 personnes ville de Brest et Cub), le réseau des cyber communes constituent une force vive exceptionnelle.

    Aussi c’est naturellement qu’à partir du groupe de travail NTIC des élus du pays de Brest, des demandes exprimées par les médiateurs des lieux publics, du soutien exprimé par le département et la région, est né ce projet de centre de ressources coopératif sur l’accès public.


    Objet du projet de centre de ressources coopératif

    Le centre de ressources n’est pas un lieu supplémentaire d’accès public, il est un lieu pour coordonner, accompagner, évaluer, orienter les politiques publiques d’accès à l’internet et au multimédia sur le pays de Brest. Les personnes impliquées et moyens mis à disposition vont renforcer les lieux existants, organiser la coopération, démultiplier les animations et les savoir-faire et participeront à la pérennisation de l’accès public.

    Le projet présenté vise à :

  • organiser un travail coopératif régulier (réunions bi-mensuelles des médiateurs)
  • faire évoluer les compétences des animateurs sur les technologies du multimédia
  • coordonner l’action publique
  • constituer une base commune sur les animations multimédia
  • faciliter l’accès à la formation et soutenir la professionalisation des animateurs
  • être le relais vis à vis des réseaux territoriaux et thématiques d’accés public
  • disposer d’un pool de matériel complémentaire par communauté de communes et sur le pays
  • mettre en place des outils d’observation et d’évaluation des usages
  • organiser l’accueil des communes et des associations
  • développer l’équité d’accés et assurer un relais auprès de spublics moins familiarisés
  • partager des outils (co-publication, géo-référencement, gestion associative, web reportage)
  • Mise en œuvre

    Elaboré par un groupe de travail d’animateurs de Brest, des communes et associatifs, ce projet synthétise une expression de besoins. Ces
    travaux coordonnés par l’équipe de Frédéric Bergot à la ville de Brest ont associé le Conseil général et le Conseil Régional (cyber communes), pour être présenté aux élus du groupe de travail pays de Brest.


    Il est présenté sous forme de fiches actions définissant les besoins, les services et les moyens mis en œuvre. Le budget global est récapitulé en faisant figurer pour chacune des fiches :
    - les coûts d’investissement : matériel, études et développements logiciels structurants à engager (2002-2004)
    - les charges de fonctionnement correspondant aux dépenses d’animation, de coordination, de mutualisation
    - pour ces coûts de fonctionnement, nous distinguerons l’année 2002, année de démarrage, l’année 2003, année
    pleine, et le coût résiduel de fonctionnement du centre de ressources pour les années suivantes.


    Discussion et présentation du projet

    Le projet a été validé par l’association du pays de Brest au printemps 2002 et présenté au conseil municipal. Le dossier a été envoyée l’automne aux partenaires territoriaux du Pays de Brest du Conseil Général, et du Conseil Régional.


    Des demandes de soutien ont aussi été effectués auprès de l’Etat (Datar) et des fonds Feder (Europe).

    La Caisse des Dépôts et Consignations a été sollicitée pour un partenariat avec le dispositif des cybercentres et de leur centre de ressource.

    Les rencontres Bretagne armorique ont initié le volet rencontres des animateurs et ont permis un travail sur les publics les plus éloignés, l’animation et la professionnalisation avec la participation d’une cinquantaine d’animateurs multimédia.

    Michel Briand, responsable du groupe TIC du Pays de Brest,
    adjoint au maire de Brest et vice président de Mégalis, en charge de la commission usages et services aux habitants.

    Fiches complémentaires :

    "Poste de coordinateur du réseau des cybercommunes, espaces publics multimédia et des PAPI"

    "Accueil : accueil relationnel, hot line, gestion de la base de données"

    "Accompagnement des usages et technologies multimedia"

    "Prêt de salle mobile et d’équipement multimédia pour l’ensemble du pays de Brest"

    "Matériel en prêt de proximité par communauté de communes"

    "Rencontres bi-mensuelles de l’accès public, mutualisation"

    "Aide aux structures accueillant des publics les moins familiarisés aux NTIC"

    "Les micro ordinateurs déclassés et le logiciel libre"

    "Observation des usages, évaluation des pratiques"

    "Equité d’accès aux TIC et prise en compte des publics dits "éloignés" ou moins familiarisés"

    "Professionnalisation des animateurs"

    "Accès public et éducation populaire"

    Posté le 25 octobre 2004 par Michel Briand
    Consulter cet article seul