Usages des TIC

Travail coopératif en réseau

Quel avenir pour CRéATIF ?

L’heure du papillon a sonné ... (par Philippe Cazeneuve)
Je lis dans l’ordre du jour de la prochaine AG cette interrogation : Faut-il « maintenir l’association » ou relancer une nouvelle dynamique « en s’ouvrant à d’autres acteurs, d’autres réseaux … » ? Bien qu’ayant quitté l’association il y a plusieurs années, en tant que membre fondateur, ce questionnement sur l’avenir d’un projet collectif auquel j’ai donné beaucoup de temps, m’interpelle. Je me permet donc de vous livrer mes réflexions et je serais heureux que les participants à l’AG prennent quelques minutes pour en prendre connaissance.

Commençons par un peu d’histoire, car il est difficile de savoir où l’on va quand on ne sait pas d’où on vient. Avant de se structurer sous forme associative, CRéATIF a existé pendant presque 2 ans comme un réseau de personnes porteurs d’initiatives locales, d’où l’acronyme « CRéATIF » pour « Collectif des Réseaux d’Accès aux Technologies de l’Information en France ». Faut-il rappeler qu’à l’époque les réseaux sociaux n’existaient pas, la blogosphère non plus et les outils de veille partagée et de curation de contenus pas davantage …

Il y avait très peu de contenus en ligne sur nos initiatives, nous étions très isolés sur nos territoires et chacun déployait beaucoup d’efforts pour inventer la roue dans son coin. Se connaître et se reconnaître comme faisant partie d’un même mouvement d’idées, alors que nous venions d’horizons différents a été fondateur d’une identité commune. Au-delà des dispositifs et labels locaux, régionaux ou nationaux, une même volonté nous animait : nous étions en train de construire les bases opérationnelles de ce qui allait s’appeler l’accès public à Internet et au multimédia, puis la médiation numérique.

Les fils conducteurs du travail de l’association ont été d’organiser et d’animer des rencontres entre les porteurs de projets, de repérer des initiatives et de donner à voir les résultats obtenus et les processus mis en oeuvre, de questionner les enjeux de la diffusion des technologies numériques en terme d’équité d’accès et d’appropriation par tous les publics, d’être force de proposition pour accompagner la structuration de la filière, en terme d’emploi et de formation.

Après le temps des pionniers, est venu le temps de la consolidation. De nombreux territoires ont développé à leur tour une politique d’incitation à la création de lieux d’accès et/ou souhaité structurer et mettre en réseau l’existant. L’association est devenue au fil du temps un espace de dialogue et de coordination entre chargés de mission territoriaux, ainsi qu’une plateforme de mutualisation permettant de co-financer des projets tels que la collection de guides ou de co-organiser des interventions lors d’évènements et congrès nationaux.

La difficile succession de Michel Briand à la Présidence est symptomatique d’une crise profonde qu’il convient de prendre le temps d’analyser. Depuis 2011, aucune des collectivités adhérentes de CRéATIF n’a souhaité proposer un(e) candidat(e), élu(e) ou technicien(ne). C’est le signe qu’après le temps de l’institutionnalisation où l’association a été un partenaire privilégié pour la DUI, la Caisse des Dépôts et les Régions sur les questions d’accès public et de médiation numérique, voici que s’annonce la fin d’un cycle.

Comme les êtres vivants, les projets collectifs et les associations vivent et meurent. Ce n’est pas dramatique, c’est dans l’ordre des choses. La chenille meurt pour donner naissance au papillon. Mais pour que cette métamorphose réussisse, celui-ci doit se débarrasser de son enveloppe terrestre, pour gagner librement le monde aérien.

Il me semble que le temps de la refondation est venu. Qui dit refondation, dit nouvelle dynamique collective, nouvelle charte donnant le sens de l’action commune, nouveaux statuts indiquant les règles de fonctionnement …
Bref, il me paraît utile et nécessaire de clore officiellement le chapitre CRéATIF afin de faciliter l’émergence et le développement de nouveaux espaces de rencontre.

Je vous invite à considérer l’avenir de vos projets collectifs sous cet angle. L’association n’est pas une fin en soi et elle peut se révéler une source de pesanteur, au lieu d’être le levier espéré.

Je vous souhaite des échanges fructueux et des désaccords féconds.

Posté le 4 février 2014
Posté le 4 février 2014
Consulter cet article seul

Carnets de la médiation numérique

Dossier de 64 pages a été réalisé par la Collectivité territoriale de Corse et l’association Créatif dans le cadre et suite aux assises de la médiation numérique (septembre 2011)

Ce document a pour vocation de garder une trace des questionnements et de pistes d’avenir qui ont été explorées lors des assises. Il n’a pas la prétention de présenter de solutions abouties ou de recommandations prêtes à l’emploi, il ne veut pas afficher des certitudes. Il se veut tout simplement un document de réflexion et de travail à l’usage de l’ensemble de la communauté en devenir de la médiation numérique. Boussole de la médiation numérique, il indique les directions mais c’est à chacun qu’il appartient de tracer sa route.

Ces « Carnets » de routes esquissées ici, restent encore largement à investiguer, à commenter, à documenter et à enrichir des expériences des uns et des autres.

Ils sont les premières voies navigables vers les rivages de la médiation numérique qui restent à découvrir, en s’appuyant sur les initiatives et expériences réussies, sur les analyses et points de vues d’acteurs issus de divers horizons. Ces premiers carnets devront s’enrichir de nouvelles réflexions afin de proposer des stratégies de mise en oeuvre et des plans d’action tenant compte des contraintes économiques et organisationnelles.

Visualiser et télécharger le document complet...

Posté le 16 août 2012
Posté le 16 août 2012
Consulter cet article seul

Formation Animacoop : animer un projet coopératif

Vous êtes animateur de réseaux, coordinateur de projet coopératif...
Vous souhaitez améliorer vos techniques de coopération et votre pratique des outils coopératifs, notamment sur Internet ?
Vous avez un projet territorial ou thématique, un projet associatif, un projet issu de l’économie sociale et solidaire, un projet de réseau ou un réseau à dynamiser... l’envie de le mener à plusieurs ?

Cette formation est faite pour vous !

L’objectif
Maîtriser les tâches nécessaires à l’animation d’un projet coopératif : réfléchir ensemble, animer une liste de discussion, animer une réunion (en présence, à distance), développer de la coopération au sein de groupes, mener une veille coopérative, identifier les partenaires et leurs liens, écrire et diffuser sur internet...
Et surtout, créer de la coopération entre les participants !

Les intervenants
Des animateurs et professionnels œuvrant dans le champ de la coopération. Ils mettent en commun leur compétences en la matière.

  • L’association "Outils-Réseaux" accompagne les pratiques coopératives, en s’appuyant notamment sur des outils Internet. Elle organise ainsi des formations qui ont la particularité d’associer technique informatique et technique d’animation.
  • Elzbieta Sanojca de l’association Bipedd, spécialiste de la pédagogie de projet, animatrice de plateforme coopérative et formatrice.
  • Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération) et animateur du groupe "Intelligence collective", auteur de "La coopération : nouvelles approches".

Le contenu
100h de formation, sur 15 semaines

  • Regroupements tout au long de la formation
  • Apports techniques et théoriques
  • Ateliers pratiques
  • Groupes de co-développement (analyse et apport de pratique)
  • Accès au Gratos du mois

Formation à distance : 6 h/semaine de mars à juin soit 78 h, accompagnées par des tuteurs

Programme :

* Module 01 : Faire connaissance
* Module 02 : Démarrer un réseau coopératif
* Module 03 : Une coopération à 12 facettes
* Module 04 : Rendre le groupe visible au groupe
* Module 05 : Quels outils pour quoi faire ?
* Module 06 : Les licences libres et la propriété intellectuelle
* Module 07 : L’organisation d’événements participatifs : colloque 2.0
* Module 08 : Organiser des réunions en démocratie participative
* Module 09 : Animer un projet TIC de territoire
* Module 10 : Générer de la participation aux outils collaboratifs : freins et facilitateurs
* Module 11 : Écrit journalistique pour le Web
* Module 12 : Diffusion d’informations
* Module 13 : Consolider un réseau

Coût :
Prise en charge OPCA : 1570,00€
Prise en charge individuelle : nous contacter

Informations :
Mail : accueil@outils-reseaux.org
Téléphone : 09 74 53 12 21
www.animacoop.net

Cette formation a été mise en place grâce à la Délégation aux Usages d’Internet, le Conseil Général de l’Hérault.

Posté le 31 janvier 2011
Posté le 31 janvier 2011
Consulter cet article seul
1ères rencontres des Espaces Publiques Numériques en Languedoc-Roussillon

"Animer son EPN, animer son territoire"

Le 22 juin 2010, de 9h30 à 18h dans les locaux de Kawenga et de la Maison des Tiers Mondes, Boulevard Louis Blanc, à Montpellier

Les associations Kawenga, Outils-Réseaux et Observatoire des Usages de l’Internet vous invitent aux 1ères rencontres des Espaces Publiques Numériques en Languedoc-Roussillon.

Opération réalisée avec le soutien du FEDER, du Conseil Général de l’Hérault et de la ville de Montpellier.

Animer son EPN, animer son territoire

Le 22 juin 2010, de 9h30 à 18h, dans les locaux de Kawenga et de la Maison des Tiers Mondes, Boulevard Louis Blanc, à Montpellier.

Animer

Donner de l’âme étymologiquement, et c’est bien ce que font les Espaces Publics Numériques : rendre vivantes les nouvelles technologies, créer du lien, éviter l’exclusion de certains publics, favoriser l’appropriation...

A partir de 1998, les espaces publiques numériques sont nés de politiques territoriales et nationales pour éviter que ne se creuse un fossé entre ceux qui maîtrisent les technologies numériques et tous ceux qui en sont éloignés, qui ne pratiquent pas ou ne connaissent pas les usages liés. Tous ces EPN ont donc comme mission commune de sensibiliser et d’initier aux usages du multimédia et d’Internet.

Aujourd’hui, la société française s’est peu à peu appropriée ces nouveaux outils : pour preuve la progression de l’équipement des foyers. Néanmoins, cette évolution cache des disparités, nombreux sont ceux qui ne maîtrisent pas ces techniques devenues pourtant indispensables dans de nombreux aspects de la vie publique. Un accompagnement est toujours nécessaire et les EPN en sont les principaux artisans : lieux de proximité, ouverts à tous, accessibles gratuitement ou à faible coût, ils constituent les maillons indispensables de toute politique de développement des usages.

Malgré tout, leur action reste peu connue et peu considérée. Un manque de ressources, de reconnaissance et de légitimité constitue les principaux freins : leur rôle et leurs actions sont encore nouveaux et leurs métiers émergents.

Généraliser l’appropriation des usages, atteindre les publics même éloignés, partager les expériences, mutualiser les ressources, se connecter aux autres réseaux et territoires, améliorer les compétences et professionnaliser l’accompagnement : voici les enjeux et défis actuels des EPN.

L’objectif de cette première journée de rencontre des EPN en Languedoc-Roussillon est d’avancer sur ces réflexions et sur la constitution d’un réseau régional.

Une journée de rencontres et d’échanges de pratiques

Au programme :

- présentation d’initiatives,

- ateliers thématiques d’échanges de pratiques,

- barcamp : ateliers de démonstration d’outils et techniques,

- témoignage de la ville de Brest : Frédéric Bergot, Responsable du service Internet et expression multimédia de la Ville de Brest présentera les actions menées depuis plus de 15 ans sur le territoire du Pays de Brest en matière d’appropriation des usages,

- temps d’échanges conviviaux,

D’après Kawenga, Outils-Réseaux et Observatoire des Usages de l’Internet.

L’association CRéATIF sera présente dans tous les temps forts de cette journée avec :

- Dans la présentation des initiatives : une présentation en 10 minutes de l’association CRéATIF.

- Une participation active à une des thématiques intitulée : Réseaux et mutualisation entre EPN, les différents labels (LAM, Cyberbases, Points Cyb’...) et leurs outils de mutualisation, besoin et proposition d’organisation pour un réseau régional inter-label.

- l’animation d’un Barcamp : Duo 2.0 : modules d’auto-formation aux services usuels du web 2.0 articulés autour de scénarios d’usages en fonction des activités des animateurs et des besoins de leurs publics.

Détail du programme sur : http://site-coop.net/epn-lr/wakka.php?wiki=ProgrammE

Posté le 11 juin 2010
Posté le 11 juin 2010
Consulter cet article seul

Formation "Associations 2.0"

L’informatique et Internet adaptés aux usages associatifs

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont désormais incontournables pour toute organisation.

Pour les associations, ces technologies constituent des opportunités particulièrement adaptées aux spécificités de leur fonctionnement, de leurs activités et de leurs problématiques.

Pourtant, les usages des TIC sont sous-exploités par les associations.

Outils-réseaux propose donc un programme de formation aux TIC spécifiquement adapté aux associations : il s’agit de rendre ces technologies plus accessibles, de montrer en quoi elles peuvent simplifier certaines tâches et améliorer le fonctionnement des structures, en insistant sur les outils les plus cohérents avec leur statut.

Public bénéficiaire :

- personnel administratif
- coordinateur
- chargé de la vie associative
- chargé de communication
- animateur
- formateur
- chargé de mission
- chef de projet
- chargé d’étude
- responsable associatif...

Objectifs :

Objectif général : acquérir un savoir-faire dans les TIC spécifiquement adaptées aux associations

Objectifs spécifiques :
- Améliorer la communication interne par des outils collaboratifs
- Réaliser des supports de communication externe (print/web)
- Développer la coopération entre structures

Objectifs transversaux :
- Lutter contre la fracture numérique
- Découvrir les enjeux des Logiciels Libres

Méthode pédagogique :

- Alternance entre apports théoriques et / ou techniques et mise en pratique (un ordinateur par personne).
- Échanges de pratiques complétés par de nombreux exemples.
- Suivant les modules, les contenus seront plus techniques ou plus méthodologiques cependant, ces deux aspects seront toujours associés.
- Pour tester les applications, nous mettons à disposition des stagiaires un espace internet durant un an.
- Groupe de stagiaires de 6 à 10 participants.
- A la suite de la formation, les formateurs restent mobilisés pour répondre aux besoins des stagiaires.
- Entre chaque module, travail à distance et accompagnement individualisé.
- Chaque stagiaire travaillera sur ses propres projets pour mettre en œuvre toutes ses acquisitions.

Programme

"Ordinateur et web 2.0" (10,5h) : les bases pour entrer dans l’ère numérique
- Comprendre les notions de base informatiques et Internet
- Avoir des outils adaptés : diagnostic du matériel et du réseau de chaque structure (par le biais d’outils d’évaluation)
- Comprendre le principe et l’intérêt des logiciels libres
- S’initier à quelques logiciels (en remplacement des logiciels propriétaires) : Open Office, Mozilla Firefox, Thunderbird (pour eux qui connaissent déjà, nous proposerons des activités avancées)

"Équipe et vie associative 2.0" (21h) : pour améliorer la gestion d’équipe et les relations équipe - administrateurs
- Configurer et utiliser un intranet comme portail du fonctionnement interne : wiki
- Partager des ressources et des documents : dropbox, porte-document partagé, documents partagés Google
- Se synchroniser, s’organiser : agendas partagés, logiciel de gestion du temps
- Communiquer, travailler à distance, développer le télé-travail : messagerie, messagerie instantanée, mini-blog, skype
- Communiquer, faire réagir les adhérents, impliquer les adhérents : sondages, forum

"Projets associatifs 2.0" (31,5h) : pour monter des projets et communiquer
- Réfléchir ensemble : les cartes heuristiques
- Mener une veille partagée : flux RSS, social bookmarking
- Gérer les contacts et les adhésions : logiciel de gestion des adhérents, logiciels de gestion de contacts
- Diffuser de l’information : newsletter, liste de diffusion, réaliser une affiche, un journal (PAO libre), publication sur des sites Internet d’actu : SPIP..., flux rss et syndication, calendrier en ligne

"Coopération 2.0" (10,5h) : pour fonctionner en réseau et appliquer une démocratie participative
- La démocratie participative en pratique : sondages, cartes heuristiques, organiser des réunions / rencontres participative grâce aux tics
- Fonctionner en réseau et coopérer : concepts et mise en pratique

Support pédagogique :

- Contenus de cours en ligne sur le site outils-reseaux.org
- Pour chaque stagiaire, un espace internet et une boite à outils seront mis à disposition pour tester et utiliser différents logiciels, mettre les liens vers les contenus des cours...
- Un temps d’accompagnement de chaque stagiaire est prévu pour migrer ou apprendre à migrer ces "boites à outils" vers un hébergement autonome de la structure.

Lieu :

Montpellier Kawenga (boulevard Louis Blanc) ou Institut de Botanique (163 rue Auguste Broussonnet)

Calendrier :

- Clôture des inscriptions le 19 mars 2010
- 7 jours formation en présentiel : le 2 avril, le 16 avril, le 30 avril, le 7 mai, le 28 mai, le 11 juin, le 25 juin
- 1/2 jour de travail à distance entre chaque séance.

Contacts :

Association "Outils-Réseaux", chez Tela Botanica, Institut de Botanique, 163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier

Tél : 09 74 53 12 21 - N° Siret : 508 158 755 00019 - APE 9499Z

Association prestataire de formation enregistrée sous le numéro 91 34 06579 34

accueil@outils-reseaux.org

En savoir plus et inscription :

Page de présentation de la formation

Posté le 28 février 2010
Posté le 28 février 2010
Consulter cet article seul